Autolyse

Forum d'information et d'entraide spécialisé sur le jeûne thérapeutique et spirituel.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Activité intestinal et jeûne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
luc



Messages : 95
Date d'inscription : 23/04/2011
Localisation : Québec Canada

MessageSujet: Activité intestinal et jeûne   Lun 2 Mai - 5:21



Activité intestinale

Après la digestion du dernier repas précédant le jeûne, les intestins cessent pratiquement de fonctionner. Ils se reposent. Le Dr Oswald dit: 'Le côlon se contracte et l'intestin grêle retient tout sauf les ingesta les plus irritants.' Parfois ils peuvent continuer à fonctionner régulièrement, durant les trois ou quatre premiers jours du jeûne. Dans des cas rares, une diarrhée peut même se produire après quinze jours de jeûne ou même plus tard. Pour cette raison la plupart des défenseurs du jeûne insistent sur l'emploi quotidien du lavement. Je pense que le lavement est nettement néfaste et ne devrait pas être employé.

Le jeûne donne un repos complet à l'estomac, à l'intestin grêle et au côlon, qui sont ainsi capables de restaurer leurs structures abîmées. Les hémorroïdes, la proctite, la colite, l'appendicite, l'entérite, la fièvre typhoîde, la gastrite, etc., se rétablissent rapidement pendant le jeûne.

L'appareil digestif devient libre de toute bactérie. Mais une semaine de jeûne est nécessaire pour qu'il en résulte une disparition complète de tous les germes de l'estomac. Le jeûne est le moyen le plus rapide de remédier à la décomposition bactérienne dans les voies digestives.

L'activité de l'intestin cesse plus ou moins pendant le jeûne. Il peut y avoir deux ou trois défécations dans le courant d'un jeûne relativement court, comme il peut n'y en avoir aucune pendant un jeûne plus prolongé. L'emploi du lavement pendant le jeûne, qui est tant préconisé dans de nombreux milieux, est à la fois inutile et pernicieux ... Les malades qui entreprennent de jeûner actuellement, et auxquels on ne donne pas de lavement, guérissent plus rapidement et d'une manière plus satisfaisante que ceux à qui on en donne. L'effet énervant du lavement est indiscutable, et aucune personne d'expérience ne niera que c'est une épreuve pénible pour la plupart des malades. Dans beaucoup de cas, il cause une faiblesse immédiate qui dure souvent pendant des heures.

Ces quelques cas, tirés parmi tant d'autres, prouvent que les intestins fonctionnent quand ils ont besoin de fonctionner; ils montrent aussi, comme des centaines d'autres le font, qu'il n'y a aucun mal à attendre le fonctionnement naturel des intestins. Ces cas réfutent en particulier l'idée entretenue dans certains milieux selon laquelle un jeûne prolongé paralyse les intestins. Cette idée se trouve ancrée dans l'esprit de certaines personnes qui ignorent tout du jeûne, et l'on constate habituellement qu'elles ne cherchent pas à en savoir quoi que ce soit. La plupart des cas que nous venons de mentionner ont jeûné avant que la première édition de ce volume ne soit publiée. Depuis lors, des centaines d'expériences semblables ont été observées ici à l'École de Santé. (Shelton)




_________________
"C'est la nature qui a raison"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lejeunetherapeutique.groups.live.com/
luc



Messages : 95
Date d'inscription : 23/04/2011
Localisation : Québec Canada

MessageSujet: Re: Activité intestinal et jeûne   Lun 2 Mai - 5:30




"L'emploi de drogues 'purgatives' et d'eaux minérales pendant un jeûne est encore plus mauvais que l'emploi du lavement. Pris par la bouche, comme ils le sont, ils occasionnent un énervement et un gaspillage provoqués par la sécrétion d'une grande quantité de mucus aqueux tout au long du tube digestif; quant au lavement, il atteint seulement le côlon, sauf dans ces nombreux cas de constipation chronique où il existe une insuffisance de la valvule iléo-cecale. Dans ce cas, l'eau et les fèces du côlon sont souvent renvoyées, par mouvement péristaltique inverse dans l'intestin grêle, et dans certains cas, les fèces et l'eau sont retransportées jusqu'à l'estomac et de là sont vomies. La même chose arrive parfois dans l'irrigation du côlon, qui n'est qu'un lavement en plus grand qui coûte davantage et ne peut être administré par le patient lui-même.

Les animaux qui jeûnent, soit qu'ils hibernent, estivent ou jeûnent pendant la saison du rut, pendant la maladie, ou par manque de nourriture, ne reçoivent pas et n'ont pas besoin de lavements. Certains jeûnent pendant des périodes beaucoup plus longues que celles durant lesquelles un homme pourrait jeûner, et ils ne meurent ni ne souffrent de l'intoxication tant redoutée, produite par absorption par le côlon.

L'ours canadien entre en hibernation avec une chair qui est répugnante pour les mangeurs de viande. Quand il sort de l'hibernation sa chair est douce et elle est considérée comme étant d'une grande finesse par les gens du Nord. Les biologistes canadiens décrivent les intestins d'un ours qui vient de prendre ses quartiers d'hiver et qu'ils ouvrent après l'avoir tué, comme émettant une puanteur qui est 'insupportable' ... Au printemps, la chair de l'ours a subi un changement complet et remarquable, de sorte qu'elle est 'la plus recherchée de toutes ... A ce moment, on trouve peu de déchets dans les voies digestives, et l'intestin est sans odeur et tout à fait exempt de bactéries. aucune culture de flore intestinale ou de bacilles ne pourrait être obtenue.

Cette stérilisation complète et cette désodorisation des voies intestinales, associées à la saveur de la chair de l'ours, obtenues malgré l'absence de selles pendant quatre mois ... ne peuvent être facilement expliquées par ceux qui insistent sur le besoin impérieux de donner des lavements pendant le jeûne. Comme l'ours hibernant ne souffre jamais d'auto-intoxcication pendant la période d'hibernation la plus prolongée, nous sommes forcés d'accepter le fait qu'il n'est pas intoxiqué par la réabsorption hypothétique des déchets du côlon." (Shelton)



_________________
"C'est la nature qui a raison"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lejeunetherapeutique.groups.live.com/
luc



Messages : 95
Date d'inscription : 23/04/2011
Localisation : Québec Canada

MessageSujet: Re: Activité intestinal et jeûne   Lun 2 Mai - 5:32




"Jeûner pour sa santé" (Boudreau)

Le jeûne permet également à l'intestin de se régénérer. Celui-ci rééquilibre sa flore bactérienne après avoir éliminé les déchets qui la perturbaient. Les diverticules se vident et se rétractent. Les occlusions se détendent et disparaissent. La paresse intestinale se corrige. Le nettoyage de la membrane intestinale amène une meilleure assimilation des nutriments vers le sang.



_________________
"C'est la nature qui a raison"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lejeunetherapeutique.groups.live.com/
luc



Messages : 95
Date d'inscription : 23/04/2011
Localisation : Québec Canada

MessageSujet: Re: Activité intestinal et jeûne   Lun 2 Mai - 5:34




"Jeûner pour revivre" (Albert Mosséri)


Les purges et les lavements durant le jeûne


Les purges sont des médicaments utilisés depuis trop longtemps par les médecins. Les hygiénistes les condamnent comme tous les médicaments.

Durant le jeûne, il arrive qu'on remarque une selle de temps en temps quand la nature est prête. Faut-il forcer la nature à vider les intestins même si elle ne le désire pas? Les animaux qui jeûnent ne prennent jamais de purges. Ils prennent parfois quelques herbes coriaces pour les faire vomir exactement comme si on chatouille la gorge avec une plume pour se faire vomir.

Est-ce que le présence de selles empoisonne le corps durant le jeûne? Elle aurait tendance à le faire, mais le corps s'arrange pour qu'il en soit autrement. En effet, il s'en protège en déversant de la bile sur les selles puis en les desséchant, cela pour les empêcher de fermenter ou de se putréfier. Chaleur et humidité, voilà les deux facteurs de putréfaction. De plus, la bile rend aseptique le contenu intestinal. En effet, les animaux qui jeûnent ont les intestins totalement aseptiques au bout de 7 jours seulement. Quand on ouvre leurs intestins, on ne sent aucune putréfaction.

Ce ne sont pas les purges qui agissent sur les intestins pour les faire travailler, ce sont les intestins qui agissent sur les purges pour les expulser car ce sont des poisons. Ils sont corrosifs et décapent les muqueuses intestinales sensibles en ruinant la flore précieuse.

Y a-t-il danger à garder plusieurs semaines des matières dans les intestins? Y a-t-il absorption par la paroi du côlon? Le corps en est-il empoisonné? Les animaux ne se sont jamais occupés de leur intestins quand ils jeûnent. Nous venons de dire que le foie rend aseptique le contenu intestinal par le déversement de la bile et par le dessèchement des matières. La fonction du côlon est normalement d'emmagasiner les matières fécales tout en empêchant leur absorption. Par contre, la fonction des intestins grêles est d'absorber le bol alimentaire ou du moins en partie. Pour éviter cette absorption du côlon, le corps cherche le moyen le plus économique: ou bien vider les intestins, ou bien emmagasiner les matières en les desséchant et en déversant dessus de la bile, plus les neutraliser.

Aucune absorption dangereuse durant le jeûne ne se produit par le côlon, mais elle pourrait se produire pendant qu'on mange. En effet, quand on mange le corps voit une grande partie de son énergie dirigée vers le travail de la digestion et il ne lui en reste plus beaucoup pour s'occuper des matières fécales.

Nous avons surveillé des jeûnes de 40 jours et plus. Or, il arrive que la veille de la rupture du jeûne, la personne aille à la selle normalement.

Quand aux lavements, ils ont l'effet contraire à celui que le corps désire. Ils liquéfient le contenu intestinal permettant ainsi son absorption. Voilà ce qui provoque le mal de tête, la fatigue et la nausée après un lavement.

Quand on force les intestins à se vider, on n'accélère pas l'élimination car celle-ci se passe au niveau des cellules. Aller à la selle n'est pas éliminer. Le contenu des intestins n'a jamais fait partie des cellules du corps. Il se trouve en dehors du corps proprement dit. L'énergie utilisée dans le lavement ou la purge est soustraite aux cellules pour leur travail d'élimination. D'où le retard dans l'élimination. (Mosséri)



_________________
"C'est la nature qui a raison"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lejeunetherapeutique.groups.live.com/
luc



Messages : 95
Date d'inscription : 23/04/2011
Localisation : Québec Canada

MessageSujet: Re: Activité intestinal et jeûne   Lun 2 Mai - 5:36



tiré de la revue Coup de Pouce
17 juillet 2009
par: Mélanie Robitaille

"Aussi appelé hydrothérapie du côlon ou lavage du côlon, ce traitement vise à vider le contenu du gros intestin. On injecte de l'eau par une canule insérée à 5 cm dprofondeur dans le rectum. puis on stimule l'évacuation d'eau par des massages du ventre.

Pourquoi le faire? «Il y a autant de raisons que de clients, explique Jocelyne Varin, hygiéniste du côlon et naturopathe, mais plusieurs veulent soulager la constipation. Ça redonne du tonus à l'intestin. Ça accompagne aussi les cures du foie et les jeûnes pour éliminer les toxines.» Mme Varin explique que le système digestif est vu comme un tout en naturopathie et que libérer le côlon pourrait aider le foie à faire son travail de détoxication.

Par contre, le gastro-entérologue Pierre Paré, du Centre hospitalier affilié universitaire de Québec, pavillon Saint-Sacrement, croit qu'«il n'y a pas de raisonnement scientifique et médical qui recommande les irrigations du côlon. Je ne ferais pas ça à ma famille. J'ai vu plusieurs patients déçus par un tel traitement.» Aucune étude publiée dans une revue scientifique reconnue ne montre l'utilité ou l'efficacité d'un tel traitement.

De plus, il existerait toujours un risque de perforation du côlon par l'insertion d'une canule et la pression de l'eau, pouvant entraîner une grave infection dans la cavité abdominale. Les toxines, même si elles transitent par le côlon, n'y sont pas absorbées; donc, nul besoin de le vider pour l'empêcher de s'intoxiquer. «C'est une dépense inutile. Et il est surtout important que les gens n'adoptent pas cette pratique tout en interrompant un traitement médical utile et nécessaire», poursuit le Dr Paré."





_________________
"C'est la nature qui a raison"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lejeunetherapeutique.groups.live.com/
anae



Messages : 4
Date d'inscription : 02/09/2012

MessageSujet: Re: Activité intestinal et jeûne   Dim 2 Sep - 1:25

merci pour tous ces extraits,
dans les livres que je viens d'acheter ils préconisent le lavement ou l'irrigation et je m'apprêtais à le faire dès lundi!
or c'est vrai, en y réfléchissant, que personnellement je n'ai jamais eu de souci genre intoxication ou occlusion intestinale en n'allant pas à la selle pendant trois semaines lors de mon premier jeûne et une autre fois lors d'un régime... c'est revenu tout naturellement sans rien prendre pour ça!
j'ai vu ma mère détruire ses intestins en prenant des laxatifs toute sa vie pour pouvoir aller à la selle tous les jours, c'est de la folie!
constipée moi aussi je préfère ne pas me focaliser là-dessus et ça marche tout seul tous les deux ou trois jours parfois plus longtemps mais jamais je ne prends de laxatifs ni de purge ni de lavements! donc je comprends tout à fait qu'il soit inutile voire néfaste de pratiquer cela pendant le jeûne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
estby54



Messages : 1
Date d'inscription : 21/05/2013

MessageSujet: Re: Activité intestinal et jeûne   Mar 21 Mai - 1:17

Je pratique le jeûne depuis plusieurs années (jeûnes de 7 à 14 jours) et ai toujours commençé le jeûne par une purge au sulfate de magnesium, pour ensuite faire des lavements tous les 3/4 jours.

C'est la recommandation majoritaire dans le milieu du jeûne (du moins en France), que ce soit littérature ou stages en groupes.

Je n'avais jamais entendu parler de cette pratique selon laquelle les purges et lavements étaient néfastes. Cela m'interpelle vivement.

Car effectivement, suite à chaques purges & lavements je me retrouve systématiquement fatigué, nerveux, déprimé et atrocement ballonné pendant au moins 48 heures. Au dela de ces 48h mon ventre redevient normal et tous ces symptômes disparaissent. Si bien qu'à chaque purge je me prépare à un mal que je pensais à tout prix necessaire au risque d'auto-intoxication...

Je termine en ce moment un jeûne de 12 jours et regrette amèrement de ne pas avoir découvert ce forum avant. Ce que je viens de lire ici me conforte et me réjoui à l'idée de ne plus pratiquer ces supplices !

Il me presse de retenter l'expérience mais cette fois ci sans purge ni lavement.

Merci !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vianney



Messages : 84
Date d'inscription : 21/08/2007
Age : 35
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Activité intestinal et jeûne   Jeu 1 Oct - 20:22

Oui je pratiquais moi aussi les purges lors de mes premiers jeûnes et puis logique hygiéniste oblige j'ai finis par comprendre qu'une purge fonctionne uniquement parce que le corps rejette le breuvage que l'on ingère, truisme..., et que la raison de ce rejet est très simple: le breuvage est nocif pour le corps. S'il ne l'était pas le corps ne le rejetterai pas. A partir de là il s'agit de respecter son corps et c'est la solution du moindre mal qui s'applique, en certaines situations assez exceptionnelles la purge peut être nécessaire, mais en règle générale il est préférable de l'éviter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Activité intestinal et jeûne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Activité intestinal et jeûne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Activité médiatique et rumeur de divulgation
» Grippe Intestinal
» Un hobby, une activité
» hyper-activité des enfants et alimentation...
» Activités gymniques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autolyse :: Jeûne thérapeutique :: Purges et lavements-
Sauter vers: